Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Regarder les peintures d'artistes et en discuter (avec les enfants de maternelle)

Les passages réguliers par la médiathèque de quartier se soldent souvent par des trouvailles sympathiques, notamment dans le rayon des arts. 

Dernièrement, un livre d'images consacré aux oeuvres de René Magritte, a fait un détour par la maison.

 

Le peintre "surréaliste" propose des images étranges faites de décalage entre le réel et l'imaginaire (et entre le texte et l'image). 

L'occasion était presque idéale pour vérifier avec les enfants ce qui est possible dans les images du livre et ce qui est trop bizarre.

Evidemment, il faut trier les images au préalable car certaines sont trop compliquées.

D'autres sont réellement accessibles et aptes à exercer leur esprit critique.

 

Avec C*** et L*** 4 ans, on regarde les peintures présélectionnées. 

Les peintures ne sont pas nommées pour ne pas court circuiter les idées des têtes en construction. 

On se contente de nommer le personnage central et de regarder ce qu'il fait (vaste programme)

 

Le seize septembre (1956)

Nous regardons d'abord la lune représentée devant un grand arbre. Ici l'arbre ne cache pas la lune (mais c'est plutôt la lune qui éclipse l'arbre). Les enfants vont il le remarquer ? 

Que voit-on sur cette image ? Y a t-il quelque chose de bizarre dans cette image ?

Sans problème les enfants trouvent le truc qui n'est pas à sa place. C'est pas trop difficile, elle se voit "comme le nez au milieu de la figure". 

 

La belle idée (1963-1964)

Voici une image qui va parler aux enfants en pleine période de contes, de princesse et d'animaux fantastiques. 

On y voit une licorne avec une corne en forme de tour (de château). 

Les enfants reconnaissent immédiatement l'animal fantastique (quelle culture!) et voient la tour. 

Mais est-ce qu'il y a des tours ou des cornes sur les licornes ? 

C'est pas possible (oui, effectivement...ni pour l'un ni pour l'autre).

 

Le repas de Noces (1939-1940)

Cette image montre un lion allongé devant une table recouverte d'une nappe blanche (ou trône un oeuf à la coque). 

Les enfants ont quelques hésitations à voir ce qu'il y a de bizarre. 

Les animaux vivent-ils dans les zoos ou les maisons ? 

Est-ce qu'ils préfèrent le parquet ou l'herbe pour dormir ? 

Voilà qui n'est ni tout à fait exact ni tout à fait inexact (les lions vivent dans un habitat propre qui n'est pas toujours le zoo, et dorment dans les arbres, donc sur du bois). 

On peut aussi se demander si les lions aiment les oeufs, si ils mangent la coquille...

 

Le séducteur (1951)

Cette peinture représente un navire dont les couleurs sont celles de la mer avec laquelle il se confond. 

Le navire navigue t-il sur la mer, ou dans la mer ? Si les enfants trouvent rapidement le truc bizarre, les questions ne sont pas terminées pour autant. Le bateau fantôme se confond avec son environnement comme un caméléon (ou une pieuvre) et se carapate loin des côtes de la terre.

Mais pourquoi le monsieur il a peint un bateau comme ça ? (me demande t-on)

Et là, je leur donne à mon tour leur réponse préférée : "parcequ'il a le droit" ou "parcequ'il a envie". 

 

Le sorcier, (1951)

Cette image représente un homme attablé qui mange. La scène est on ne peut plus banale si on ne voit pas les deux paires de bras du monsieur.

Lorsque je demande combien le monsieur possède de bras, personne ne voie le quatrième.

Est-ce que ça existe un monsieur avec quatre bras pour de vrai ? Est-ce que c'est une pieuvre ?

 

 

Voilà bien des questions à se poser ...

Evidemment, il ne faut pas faire durer la séance trop longtemps pour ne pas lasser leur curiosité.

Il faut garder un peu de pain à se mettre sous la dent pour une prochaine fois...

 

PS : les peintures n'ont pas été publiées pour des raisons de droit d'image.

Mais les peintures sont consultables sur internet (en tapant leur titre)

 

 

Voici le livre spécialement destiné aux enfants, pioché à la médiathèque. 

 

magritte.jpg

link

 

A voir, revoir, re-re voir, encore et encore...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :