Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les livres et leur rôle à la maison

J’accumule les livres pour enfants dans la bibliothèque du salon, à leur hauteur afin qu’ils puissent se servir quand bon leur semble.

Je les achète parfois après un coup de cœur (après l’avoir emprunté à la médiathèque non loin de chez moi) ou par hasard, d’après un titre prometteur, un thème, ou une maison d’édition.

Pourquoi est-il si important d’avoir des livres à portée de main, chez les petits ?

Les plus petits (moins d’un an) ont un « rayon » livre à toucher. Ces livres parfois en tissu parfois en carton proposent des images simples, colorées, et appellent le toucher, le premier vecteur d’apprentissage chez les plus petits. Il y a les livres « matière » en relief, des livres avec des pièces amovibles (qui se scratchent), les livres en mousse avec des klaxons, des livres "troués" pour y glisser ses doigts. En somme, des livres tactiles pour tous les goûts.

001-copie-3.JPG

Pour les enfants un peu plus grand, entre 1 an et 2 ans, il y a de nombreux imagiers colorés aux pages cartonnées, utiles pour découvrir de nouveaux mots et pour exercer sa mémoire. Gros succès des imagiers en général qui sont faciles à manipuler et sont attractifs par leur mise en page simple et colorée.  

003.JPG 

Ensuite, pour les enfants à partir de 18 mois-24 mois, il y a les livres avec le petit personnage héros, un enfant qui découvre le monde au travers des activités diverses (il fait du vélo, va au supermarché, a une petite soeur, va sur le pot...). Ces livres permettent aux enfants de s'identifier au personnage qui fait les bétises, et de s'en réjouir, d'en pleurer, voire de s'en moquer. C'est une première projection de soi chez l'enfant, et une étape dans l'acquisition du "je".

004.JPG

Pour les enfants de deux ans et demi et plus, de nombreux livres avec plusieurs personnages et une intrigue simple sont proposés. Petit coup de coeur pour la série d'ouvrages consacrée aux petites bêtes, à qui il arrive de nombreuses aventures, et qui montrent autant de solidarité que de bêtises. Les personnages sont récurrents d'un ouvrage à l'autre, ils sont reconnus par l'enfant qui les réclament et se réjouit de les retrouver par surprise dans d'autres ouvrages de la même collection. 

Enfin, pour les enfants de plus de 3 ans, les livres "poétiques", qui racontent uen histoire avec une morale à l'aide de personnage unique, comme chaque enfant, permet de s'évader et de faire travailler son imagination.

 

Ma conclusion, il n'y a pas d'âge pour commencer à feuilleter des livres. Dès le plus jeune âge, dès que la motricité manuelle le permet, les livres sont un jouet privilégié :

ils sont manipulables, cachent des trésors derrière les tirettes, sous les pages, chatouilent les doigts ou les "avalent" (livres troués).

Les livres permettent d'aquérir du vocabulaire, essentiel pour l'expression future.

Les livres permettent à l'enfant de se projeter, de s'identifier à un personnage qui a les mêmes préoccupations que lui, car il traverse les mêmes épreuves et franchit les mêmes étapes.

Le livre permet de s'évader, de laisser vagabonder son imagination, ou de se réapprorier une histoire en la transformant, en la filtrant pour n'en garder que le meilleur.

005--8-.JPG

nounou Pascale 11/04/2012 14:47

oui, c'est bien vu tout ça, avec les livres on peut aussi organiser tout un tas d'activités pour les compléter, mais je ne le fais guère car ça demande beaucoup de recherches et moi j'ai tendance à
partir dans tous les sens car je trouve toute les 5 mn une idée qui me donne envie de la faire...

fannyassmat 16/04/2012 12:49



En fait, je crois que l'accumulation de livres permet de les classer par thématique ou de leur trouver un point commun (pour créer un atelier). Donc, je me permet de partir "dans tous les sens"
avant de regrouper les informations et de trouver des idées (la dernière en date : créer le jardin des drôles de petites bêtes pour le printemps (en cours de réalisation)).