Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les enjeux des jeux et jouets (avec les enfants)

006

 

La maison regorge de jouets. Il y a a beaucoup, beaucoup, beaucoup, réellement. J'avoue d'ailleurs que sans les combines astucieuses des designers en ameublement, ce serait le véritablement le chaos dans la salle de jeux. 

 

 

Il y en a en plusieurs exemplaires pour limiter les jalousies entre enfants.

Il y en a selon les âges (imitation, exploration, réflexion)

Il y en a pour permettre un rotation des jouets et permettent à certains d'être redécouverts tandis que d'autres vont se reposer ou partir en réparation.

 

Mon entourage me dit d'arrêter d'acheter des jouets...oui, mais...

 

ça fait plaisir aux enfants, ils sont contents de venir jouer à la maison, ils s'amusent bien entre eux autour d'un jeu.

 

Mais pas seulement !

 

La plupart des créateurs de jouets l'ont d'ailleurs bien compris : "jouer c'est du sérieux".

Les enfants ne jouent pas que parceque ça leur fait plaisir. Ils jouent parceque le jeu est un espace immense où beaucoup de choses se jouent en eux, des choses qui les satisfont, qui les font progesser, qui les construisent.

Un enfant qui joue ne perd jamais son temps (chose qu'un adulte peut avoir du mal à comprendre).

 

Les enfants qui viennent à la maison, sont en ce moment dans une phase de "jeu importante". A peine arrivés, ils s'emparent d'un jeu, s'installent sur le tapis et m'oublient littéralement.

Il faut d'ailleurs que je leur rappelle de temps à autre, qu'il faut manger, boire et aller aux toilettes (des contretemps pénibles lorsqu'ils jouent si bien). D'ailleurs, le jeu de l'instant suit régulièrement et en cachette, l'enfant jusqu'aux toilettes.  

 

Que se passe t-il quand un enfant joue ?

Pour avoir constaté qu'en maternelle (notamment en petite section), la place du jeu libre est importante, c'est qu'elle a une importance réelle en terme de psychologie des enfants et d'apprentissage.

 

 

Le  jeu est un espace de liberté (comme le dessin), où l'enfant est à la fois maitre et apprenti. Il décide d'un côté et apprend passivement de l'autre (par "imprégnation" pour utiliser un terme de Maria Montessori).

 

Pour donner un exemple concret, mon propre enfant adore les petites voitures. Lorsque je lui demande ce qu'il a fait à l'école, la même réponse revient invariablement : "j'ai joué avec les voitures". C'est la seule chose retenue, et qui a de l'importance à ses yeux. La présence même de camarades de jeu passe souvent en second plan.

Le jeu des petites voitures qui peut sembler à un adulte modérement interessant, est un jeu complexe où beaucoup de choses et d'apprentissages sont en action.

 

Conduire sa petite voiture c'est faire "comme papa ou maman". c'est faire comme les grands pour être grand "un petit peu".

 

C'est comprendre, que comme dans la vie, il y a des règles : les voitures ne se garent pas sur la route, les piétons traversent au feu vert pour éviter que les voitures ne roulent sur leurs pieds. Ces règles de la vie courante ont aussi leur importance dans la représentation que l'enfant a du monde dans lequel il vit et dont il fait partie. La vie du quartier, le trajet entre la maison et l'école sont en grand format, une représentation de l'espace du tapis de jeu (une importante aventure intellectuelle lorsqu'on a trois ans).  

 

C'est aussi, savoir se conduire avec les copains du tapis de jeu, c'est ne pas leur arracher des mains leur petite voiture si elle est plus jolie ou enviable, c'est laisser la place aux copains qui peuvent tous partager le tapis de jeu (suffisamment grand pour plusieurs).

 

C'est comprendre que chacun a une place et le droit de jouer tranquilement où il en a envie. C'est aussi apprendre la patience, la tolérance, l'empathie (entres autres sentiments humains importants).

 

 

Le jeu des petites voitures (parmi tant d'autres jeux) met en route tous ces mécanismes qui sont autant d'apprentissages fondamentaux pour les enfants.

 

Laissons donc les jouer (et les jouets) ;

 

 

*     *     *     *     *    *     * 

 

voir aussi sur ce blog, le premier article (ébauche d'observation) consacré aux petites voitures ("les bonnes conduites avec le jeu des petites voitures", publié le 21 novembre dans la catégorie "observations" ).