Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le retour/détour des contes pour enfants...et dans sa maison un grand cerf...

Les contes traditionnels pour enfants sont difficiles à traiter lorsqu'on est assistante maternelle. 

 

Les enfants les plus petits sont trop petits, et les plus grands (plus de trois ans, ont la frousse des sorcières, des ogres, des monstres, des loups...). 

 

En effet, il y a de quoi ! 

 

Les contes traditionnels sont réellement effroyables. On y voit des enfants abandonnés par leurs parents, perdus dans la forêt, poursuivis par un ogre, un loup, une sorcière, tous affamés et friand de chair d'enfants désobéissants.

 

Les enfants en âge de s'opposer se sentent donc directement concernés par ces histoires qui leur font faire des cauchemards la nuit.

 

Cependant, apprivoiser sa peur est équivalente à assumer ses choix d'enfants, ses petites (ou grosses) bétises. Ces "bétises" d'enfants qui dérivent de leur méconnaissance du monde peuvent conduire à des situations réellement dangereuses, par exemple : ne pas tenir la main d'un adulte et courir sur la route où circulent les voitures (comme le petit chaperon rouge qui ne suit pas la route indiquée par sa mère et se perd dans la forêt, ou encore comme Hansel et Gretel qui ne suivent pas davantage le cours de la rivière recommandé par leurs parents et se perdent tout autant...).

 

Pour avoir longtemps cherché quel conte lire aux enfants sans trop les effrayer (même s'ils sont fans d'Halloween en parallèle), je me suis rendue compte que les contes étaient actuellement souvent détournés, retournés "comme par enchantement".

 

Le loup souvent puni à la fin de l'histoire, se retrouve parfois à la place de la victime dès le début de l'histoire (comme dans Les trois petites cochonnes, les trois loups...) et se réconcilie avec ses victimes présumées qui ne le sont plus, autour d'une table (tiens, tiens !). 

 

Alors que je ne cherchais plus le conte adéquat, voilà un conte/comptine qui arrive directement sur mon bureau ma table "tout cuit" (ou dans la boite aux lettres via un abonnement à l'aveugle en coopération avec l'école maternelle).

 

Dans sa maison un grand cerf (de Jutta Bauer édité par l'Ecole des Loisirs dans la collection l'école des Max)...

http://www.ecoledesmax.com

 

En cette période de pré-Noel, la comptine du grand cerf est un classique qui va retentir dans toutes les maisons avec mimes et vocalises. 

 

Sauf que cette fois, la comptine devient conte et permet de discuter, expliquer, amorcer, désamorcer toute une série de situations critiques où un animal a faim, en poursuit un autre et ainsi de suite. 

 

 

Il faut bien sûr poser quelques questions aux enfants pour aiguiller la discussion :

 

-   le cerf va t-il ouvrir la porte au lapin ? pourquoi ?  

-   le cerf va t-il ouvrir la porte au renard ? pourquoi le lapin tremble t-il dans la maison du grand cerf ?

-   le cerf va t-il ouvrir au chasseur ? pourquoi le lapin et le renard se cachent dans la maison du grand cerf ?

-  que font les animaux ensemble dans la maison autour de la table ?

 

Enfin il ne faut pas non plus oublier de poser la question principale :

- est ce que cette histoire vous a plu ?

- Voulez vous le relire encore une fois (car quand on aime on ne compte pas surtout chez les enfants)

 

 

 

51zaRRANUPL._SX385_.jpg

 

ps : la maison d'édition propose autour des livres jeunesse, des dossiers ou petites activités à proposer aux enfants (dont la comptine mimée du grand cerf).

 

Avis aux amateurs !

 

http://www.ecoledesmax.com/livre.php?bMax=20091 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :