Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le lavable et le jetable

Nouvelle image

 

 

L'entretien d'un bébé demande beaucoup de matériel, dont un certaine quantité de matériel périssable.

Je pense non seulement aux couches, mais aussi au coton, aux lotions ...

Sans être une forcenée de l'écologie, certains gestes peuvent alléger notre impact sur notre planète (dont ces bébés seront les héritiers, ne l'oublions pas), mais aussi alléger l'addition au supermarché. 

C'est pour cette raison que je privilégie autant que possible le lavable au jetable.

 

Parmi les gestes que je pratique, j'utilise les lavettes carrées à la place du coton pour le nettoyage du siege.

Le plan à langer est recouvert de langes lavables que je change après chaque couche.

Les mouchoirs jetables ont été remplacés par des mouchoirs "à l'ancienne", à laver.

Quant aux lotions de nettoyage du siège, j'ai remplacé les lotions, laits et eaux parfumées, par de l'eau claire et un savon surgras (comme l'enseignent certaines maternités). L'eau du robinet est le nettoyant le plus naturel et le moins cher.

 

Voici quelques gestes peu contraignants et qui permettent d'allier écologie et économie. 

 

Bien sûr, le lavage nécessite de l'eau, de l'électricité et de la lessive, mais ces déchets restent moindre que les emballages régulièrement renouvellés et peu souvent dégradables qui emplissent nos poubelles (poubelles qu'il faut descendre, et qui pèsent encore sur les dépenses de la ville, qui sont ensuite à nouveau répercutées sur nos porte-monnaies ).

 

Fotolia 1195007 L jpg

 

 

 

 

  en cours de test : les couches lavables, les balles de lavage et la lessive "maison". A suivre...

 

Les couches lavables :

Deuxième tentative de me convertir aux couches lavables.

Après un premier essai un peu décourageant (diarrhée dans la couche d'inauguration), je me remets à l'utilisation de couches lavables.

Après avoir consulté de nombreux sites, et obtenu un grand nombre d'informations (à trier), je me lance ! 

J'ai achété des couches lavable TE1 (tout en un) dans lesquelles on dépose un insert. Je commence par un lot de 5 couches (pour tester le systeme sur une journée) en taille unique (réglable selon les âges).

Mes premières observations : ça fuit sur les côtés ! mais il n'y a pas d'irritation des fesses du bébé.

Après avoir consulté les "spécialistes", j'apprends que la couche doit "se faire" (comme les chaussures) : la couche lavable doit être lavée une dizaine de fois pour atteindre son niveau maximum d'absorption. En attendant, il faut multiplier les changes (mais c'est pour la bonne cause).

En tout cas, aujourd'hui, aucune fuite n'est constatée malgré des plus espacés que la dernière fois.

 

 

 

 

Ceci dit, voici déjà les premiers avantages et inconvénients notables de ce systeme.

  • les avantages  
  •   pas de courses impératives pour aller chercher des couches en urgence, comme les couches sont destinées à durer, moins de courses, de trajet, de poids dans le coffre de la voiture et de place dans la poubelle et le placard de la nurserie .
  • les inconvénients  
  • Les fuites sur les côtés, fuites qui imbibent les vêtements d'urine. Il faut donc changer intégralementt le loulou.
  • Il faut trouver "son type de couche" pour un type de morphologie. Un peu de patience donc.
  • il faut investir dans un seau pour stocker les couches (donc lui trouver une place), de l'huile essentielle antibactérienne pour limiter la prolifération des germes (on recommande souvent le tea tree).
  • Eviter l'adoucissant dans le lave linge : il imperméabilise les couches qui ne retiennent plus les liquides.
  • Eviter le sèche linge, et s'armer de patience pour le séchage au fil à linge pendant l'hiver.

 

 

 

Suite de l'expérience :

Enfin, les couches ne fuient plus ! Effectivement il faut laver plusieurs fois couches et inserts pour une bonne absorption. Quelle satisfaction ! Je crois que je vais adopter ce systeme et le proposer par la suite aux parents concernés.

 

 

 

La balle de lavage

La balle de lavage produit (je traduit ce que j'ai compris) dans le tambour de la machine une "cassure" des molécules d'eau qui pénètrent mieux le linge et donc lavent mieux, il y a en outre un brassage des vêtements "battus" comme au temps des lavendières.

ça nous fait revenir un peu en arrière tout ça, sauf que nous avons la machine à laver.

Effectivement, le linge ressort propre et sans odeur (il n'y a pas le parfum de synthèse des lessives).

Sur le linge moyennement sale, sans tâche difficile, je ne note pas d'inconvénient. Le linge n'est pas abimé non plus (je n'ai pas mis de linge fragile dans le tambour non plus).

Voilà mes premières observation.

L'absence d'odeur me gène un peu (les habitudes sont tenaces), je pense mettre une ou deux goutes d'huile essentielle dans le tambour sur un vetement pour "aromatiser" le linge. A suivre...

 

 

    Reduisons vite nos déchets ça déborde !

http://www.reduisonsnosdechets.fr/

http://www.reduisonsnosdechets.fr/jecomprends/que_contient_1.html

(copier le lien et coller dans la fenetre de navigation, merci)

 

 

fannyassmat 05/02/2012 20:36

pas de newsletter car je ne suis pas membre premium. désolée.

pascale 05/02/2012 20:04

ravie de découvrir ton blog fanny, je m'inscris à la news.