Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le jeu libre et les jeux dirigés, une place pour chacun

 

Accueillir un enfant en bas age, signifie "prendre soin de lui" en l'absence de ses parents. L'assistante maternelle doit suppléer aux soins parentaux en matière d'hygiène, d'alimentation et d'éveil. 
Si en matière de soins physiques et alimentaires, les assistantes maternelles sont secondées par les parents qui donnent des directives, en matière d'activités ludiques, l'enfant étant en apprentissage, les activités suggérées par les parents sont minces.  A ce titre, la tentation pour l'assistante maternelle "d'en faire trop" est aussi un écueil.   
Après avoir moi-même voulu en faire trop, voici mes observations avec un peu recul. 
Il faut savoir alterner les moments de jeu libre et d'activités dirigées en groupe. 
Selon le moment de la journée mais aussi selon le rythme propre à chacun, les enfants seront plus ou moins réceptif aux activités de groupe encadrées.
 
Les enfants accueillis en journée (moins de 3 ans) sont parfois plus réceptifs aux activités dirigées car ils n'ont pas les contraintes scolaires, et la fatigue inhérente à ces journées (qui commencent bien avant 8h30 !)
Ils sont plus réceptifs le matin, après avoir déjeuné et s'être réveillé à leur rythme. L'après midi souvent consacré en partie à la sieste, peut aussi être un moment de jeu dirigé (selon l'humeur de chacun, facteur à ne pas oublier avant de mettre en route une activité de peinture....).
 
Un enfant accueilli le soir, après l'école aura plus besoin de se défouler après être resté assis toute une journée sur sa chaise, un crayon à la main.
L'enfant scolarisé aura davantage besoin d'une activité en extérieur ou laissant libre son imaginaire.  
 
S'il est utile et agréable de proposer des activités dirigées, peinture, pâte à sel...., le jeu libre, autonome est un espace de créativité propre à chaque enfant : il faut donc laisser sa place au jeu libre, comme on laisse la place à l'enfant accueilli. Cet enfant crée alors son propre espace chez l'assistante maternelle et construit sa propre personnalité d'enfant.  
Qu'importe si le jeu libre semble destructuré, si les jouets sont mélangés, s'ils ont été renversés "en vrac" sur le tapis. L'enfant y trouve son compte, et l'adulte a ainsi l'occasion précieuse de pouvoir l'observer et ainsi apprendre à le connaitre.
Le jeu libre loin d'être un jeu gratuit, inutile ou non constructif est essentiel pour tous. Il est essentiel pour l'enfant qui respire au travers du jeu libre, s'invente un monde à lui sans autre contrainte que les limites de son imagination. Il est aussi essentiel pour l'assistante maternelle qui apprend une infinité de petites choses qu'on ne découvre qu'en observant et en prenant son temps, sans limite. 
 
     DSC01001
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

maviedauxiliaireparentale 18/02/2015 15:34

Merci beaucoup pour ce partage d'expérience et pour ce rappel que le jeu libre est aussi important que les activités dirigées :)