Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je passe le CAP petite enfance... la partie professionnelle enfin !

Voilà deux ans que je capitalise les différentes parties du CAP Petite enfance. 

 

Lors de la formation pour assistante maternelle, nous avons été formées à une partie du CAP, l'EP1, obtenu avec une moyenne un peu décevante, bref...

 

L'année dernière, j'ai passé l'EP3, obtenu avec une moyenne plus satisfaisante. 

 

Cette année, je devrai passer l'EP2, la partie "professionnelle". L'an passé je n'avais pas cumulé mes 420 heures de travail qui auraient légitimé mon passage à l'examen. Cette année, je travaille 50 heures par semaine, le quota d'heures sera donc au rdv, enfin...

 

Cette partie de l'EP3 qui manque est composé d'un dossier suivi d'un entretien avec un jury, ainsi que d'un épreuve intitulée "prévention, santé, environnement", déjà passé l'année dernière par erreur (et à recommencer, car "pas capitalisable", dommage). C'est vrai que lorsqu'on travaille 50 heures pas semaine, on a le temps de recommencer à réviser la même chose....

 

Bon, le dossier est rédigé, j'espère que je jury ne me trouvera pas trop "perso", car lorsqu'on travaille seule, on se centre un peu..."nombril, nombril"...peut-être que ce sont les enfants qui déteignent sur moi ; 

Le dossier écrit que je rédige par petits morceaux depuis plusieurs semaines, me plait moyennement, malgré des idées que j'espère "originales". Mais peut-être que cette originalité est justement peu compatible avec l'académisme scolaire...Autre écueil : le côté "patchwork" du dossier, malgré des tentatives de "lissage" des différentes pièces.

 

Enfin, le dossier a été finalisé et envoyé au rectorat. 

Les dates d'examen viennent d'être communiquées. Allez les dès sont jetés !    

 

PS : pour les sceptiques qui pensent que le CAP est un dipôme facile, détrompez-vous !

Pour donner une comparaison "parlante" il faut se dire que comme tout CAP, si c'est un diplôme de base, une première étape avant de passer les dipômes plus complexes, sans les bases on ne va nulle part. Que celui qui n'a pas les bases du CAP cuisine explique comment préparer une poularde de A à Z, une tâche pourtant élémentaire...qu'un amateur n'improvisera qu'avec "amateurisme"...

 

th-copie-1 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :