Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fatigue et cris et rebelote...petit souci de communication

Depuis quelques jours C*** deux ans et demi multiplie les « comédies » publiques gratuitement, alors que je ne cesse de tenter de lui faire plaisir, de l’emmener en promenade dans ses coins préférés ou d’acheter de nouveaux jouets à l’effigie de ses héros favoris du moment. Bref  je me sens frustrée et découragée, sans oublier la fatigue supplémentaire générée par ces crises de colère imprévisibles.
Ma (mauvaise) réponse est de réagir avec sévérité :  en levant la voix, en menaçant de punition, en séquestrant ses jouets favoris pour faire pression. Ça ne fonctionne pas évidemment.
Je suis donc allé voir les blogs de mes consoeurs pour voir si elles avaient des solutions pour minorer ce genre de situation épuisante pour tout le monde.
Et, merveille, j’ai trouvé sur le site d’une assistante maternelle d’Alsace, des astuces évidentes pour désamorcer ce genre de situation.

Je résume son article (tres interessant à lire dans sa totalité).

La règle est d'éviter de rentrer dans un conflit, un rapport de force épuisant pour tous, et peu constructif.

L'adulte que je suis a tendance à avertir puis à condamner la bêtise, le bobo que l'on a vu arriver de loin avec ses gros sabots. 

Il s'agit là d'une communication agressive, qui mènera probablement au conflit. 

Il faut apprendre à reformuler ses demandes, et évitant d'employer le pronom "tu" ("tu ranges, tu t'es fait mal, tu n'a pas fais attention...), et en décrivant la situation problématique (les petites voitures qui trainent vont être cassées car on va marcher dessus sans le faire expres).

Remercier et encourager les efforts participatifs des enfants.

Enfin, prendre en compte les sentiments exprimés par les enfants, colère, douleur, frustration pour les désamorcer. Eviter "tu n'a pas écouté, tu t'es fait mal, c'était prévisible par "tu as eu mal, veux tu un bisou sur le bobo" ?  

voici des astuces éléméntaires mais qui demandent de l'exercice pour contrebalancer les réactions parfois autoritaires des adultes (dont je me revendique hélas pour le meilleur et pour le pire).    

Pour lire l'article dans sa totalité aller sur :    

http://camille-assmat-en-alsace.blogspot.fr/2011/10/communication-non-violente-atelier-1.html#comment-form

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :