Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et si les adultes étaient des enfants "pas si grands" ?

Depuis plusieurs mois, à force de répéter aux enfants accueillis à la maison les règles de vie en groupe et quelques principes de sécurité, je me rend compte que certains adultes ont oublié certaines de ces règles pourtant élémentaires de la vie collective. 

 

Lorsque C*** 3 ans, s'applique au volant de sa petite voiture, à ne pas (trop) écraser les pieds des copines qui jouent à proximité, je me demande si les automobilistes prennent plus de précaution lorsque sur mon vélo, ils me dépassent à fond de balle en me frôlant et en se retenant de m'insulter (c'est vrai que la route appartient à celui qui roule le plus vite;)

 

Lorsque une copine s'installe devant une autre sur le tapis afin d'avoir la meilleure place pour écouter l'histoire d'un livre, ça me rappelle encore étrangement, les bousculades dans les transports en commun pour le siège disponible (tant pis pour la dame enceinte ou les enfants en bas âge. Après tout ils n'avaient pas à être là à l'heure de pointe). C'est vrai que les femmes enceintes n'ont pas le droit de se déplacer, ni les femmes en poussettes, ni les enfants : ils prennent trop de place (où peut-être estime t-on que leur place est ailleurs). 

 

Enfin, ultime situation à laquelle je suis régulièrement confrontée : y a t-il suffisament de place pour que les enfants et accompagnateurs de tous âge, viennent jouer au square en plein jour, sans déranger les voisins ? Les enfants ont-ils le droit de courir, de crier et de mettre les doigts sur les portes vitrées des immeubles ? (oups, j'oubliais que la délinquance commençait dès l'âge de 3 ans voire avant ;) 

 

Manque t-on à ce point de place, de "pouvoir-vivre" en présence des autres ou peut-être manque t-on encore davantage de 'savoir vivre" en collectivité ? 

 

De quel droit l'espace public quel qu'il soit devrait-il être réservé à une petite catégorie d'individus qui se l'approprient "parceque" !


Mais je me trompe encore ! ces adultes égotistes ont le droit d'avoir des priorités, ils ont le droit de penser "moi d'abord, tu m'embêteuuuuuu, c'est à mooooooa" et ils ont surtout le droit de (me) dire "si t'es pas contente, ben j'appelle la polisssssse, na !"

 

009 (6)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :