Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Collage figuratif n°2 avec des enfants de petite section de maternelle

Après le collage du pinguoin, réalisé avec deux enfants de trois ans, nous allons aujourd'hui créer un collage sur le thème de l'éléphant dans la savane. 

 

Comme le collage précédent extrait de cet ouvrage, la difficulté va croissant. 

1141411

( Mes premières activités, Mayumi Jezewski, Coline Desclides, Edition France Loisirs). 

 

 

L'éléphant est en effet un peu plus compliqué que le collage précédent car :

- il a quatre pattes à aligner verticalement les unes à côté des autres sans "dépasser du corps"

- il a une trompe, des oreilles et des défenses qui ont une place précise (à côté de tel autre membre) et un sens (tourné vers le haut/bas, vers la droite/gauche). Voilà des nouveautés qui vont demander un important sens de l'observation. 

- certaines pièces sont petites (pupille, queue) ce qui demande une précision pour l'encollage des pièces de papier. Il faut coller le papier et non ses doigts !

 

Comme pour la séance précédente, les pièces de papier ont été pré-découpées pour se concentrer sur la représentation de l'animal avec ses membres et ses détails. 

De même, on "lit" bien les étapes du collage tous ensemble pour bien savoir quelles pièces doivent être collées "avant" et "après". 

On commence par le décor, composé du ciel et du sol. L'éléphant est un animal qui vit dans la ....savane, on utilise donc des couleurs "sable" et "terre". 

Une fois le sol couleur sable collé en bas de la feuille sans trop dépasser d'un côté ou de l'autre, on commence à assembler l'animal. 

On colle les pattes après les avoir recomptées chacun notre tour. Il en faut quatre. Je demande quand même s'il l'éléphant n'aurait pas plutôt 3 ou 5 pattes. Mais tout le monde sait pertinement qu'il en a quatre. On part donc sur de bonnes bases. 

 

Ensuite, on colle le corps sur ces pattes en prenant soin de coller le corps sur les pattes et non au dessus. L'éléphant ne doit pas "voler" au dessus de ses pattes. 

On ajoute ensuite, toujours en suivant scrupuleusement les étapes du livre, les oreilles au milieu du corps, un concept appris mais à mettre en pratique ici. Il faut de plus que les oreilles soient tournées du côté gauche (comme sur la photo du livre). 

Même chose pour la trompe, on colle la trompe comme sur la photo (trompe vers le sol et non vers le ciel). 

Enfin, on rajoute l'oeil, la pupille, les défenses et la queue de l'éléphant. 

 

Voilà un collage simple en apprarence mais qui demande beaucoup d'observation, d'explications et un certain sens de l'orientation (droite/gauche, haut/bas). Faussement facile et faussement difficile à la fois. 

 

 

Voilà le résultat !

Bravo à S*** et C*** pour ce sympathique animal. 

 

003--8--copie-1.JPG     001--7-.JPG

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :