Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est pour tout le monde "pareil" mais personne n'est pareil !

Les règles de la maison sont les mêmes pour tous les enfants (tous scolarisés en maternelle ou scolarisés prochainement) car ils doivent apprendre la vie en groupe et à se respecter les uns les autres.

 

Ces règles communes applicables aux enfants le sont aussi aux adultes, tous rattachés d'une manière ou d'une autre à la République française qui (ré)clame "liberté, égalité, fraternité".

 

Cependant comme pour les adultes, l'égalité idéale est à la fois impérative et impraticable. 

 

Le traitement d'égalité de chaque enfant face au groupe auquel il s'est joint, ne doit pas empêcher de tenir compte de disparités irréductibles.

 

Chaque enfant a une histoire propre, une famille unique et un caractère singulier. C'est un "individu" et  on peut-même ajouter qu'un enfant est un individu à part entière (il a un caractère propre et unique, il n'est pas le clone du frère, du cousin, de "machin"....)

 

Chaque enfant a donc une place d'accueil à la maison, mais ne doit pas être confondu avec le groupe dont il est un des éléments (je ne note volontairement pas "dont il fait partie"). 

 

A ce titre, des différences de rapport se créent avec l'assistante maternelle selon les caractères des enfants, selon leur demande formelle mais aussi et surtout informelle.

Ce ne sont pas les phrases échangées, les demandes répétées qui créent du lien, mais plutôt ce qui n'est pas dit. C'est la demande qui ne dit pas son nom qui doit être entendue.

 

Lorsqu'un enfant me demande quelque chose, il a sans doute besoin de cette chose, mais il y a aussi une autre demande plus importante derrière. Pour l'un ce sera "j'ai besoin d'être rassuré", pour l'autre ce sera "je préfère que tu me laisse faire tout seul", pour un autre "je préfèrerais que tu fasses autrement"...

 

C'est cette demande silencieuse qu'il faut entendre, et qu'on ne parvient à entendre que par la fréquentation régulière des enfants. C'est la fréquentation "passive", "l'écoute neutre" qui permet de comprendre quelles sont les demandes réelles des enfants...mais aussi parfois des parents. 

 

Donc "C'est pour tout le monde pareil mais quand même personne n'est pareil"  !

Voilà la phrase que j'aurai souhaité entendre formulée par les enfants. Mais s'ils ne l'ont pas formulée directement, ils me l'ont fait entendre à demi-mot, syllabe après syllabe, jour après jour au cours de l'année.

 

Encore une leçon donnée par les plus petits à l'adulte que je suis (et peut-être aux autres adultes) qui oublient parfois qu'ils sont toujours en apprentissage de la vie en société, de la tolérance et du respect. 

 

001 (12)

 

Encore une fois, merci les enfants !

Anna 25/06/2013 14:48

Oui, cette demande informelle, silencieuse exige de l'attention et surtout du recul à tout moment. Difficile, mais intéressant

fannyassmat 25/06/2013 15:44



Travailler avec les enfants (et leurs parents) est une tâche parfois difficile, il n'y a pas de "mode d'emploi" unique. La seule règle que j'impose (et tente de m'imposer) est celle de respecter
tout le monde, au mieux, et d'essayer d'apprendre de ses erreurs. Vaste programme...