Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'art du rangement (lorsque rangement rime avec architecture)

Voilà plusieurs années que j'apprend aux enfants (plus spécifiquement aux enfants d'âge préscolaire) à ranger les jouets utilisés avant de passer à une autre activité. 

Si la tâche semble "modérément ludique" pour un adulte, pour un enfant qui souhaite imiter les adultes qui l'entourent, c'est une tâche plutôt gratifiante.

 

Mais tout aussi important, l'apprentissage du rangement c'est aussi une affaire de sociabilité. Lorsque l'on vit en groupe (comme c'est le cas à l'école, il faut prendre soin des affaires/jouets communs et les remettre à leur place lorsqu'on n'en a plus l'utilité (comme je l'avais déjà expliqué dans l'article ci-dessous).

Sans oublier que ranger c'est aussi exercer son esprit pre-mathématqiue (tri et géométrie)...

Or voilà que les filles actuellement accueillies à la maison, et prêtes pour aller à l'école...viennent de me montrer une façon inédite et intéressante de ranger...

 

Les livres étant particulièrement sollicités et faciles à ranger (puisqu'ils s'emboitent ou s'empilent) ils font en ce moment, l'objet d'un art du rangement auquel je ne m'attendais pas. 

Les enfants s'amusent ainsi régulièrement à ranger les livres "comme à la bibliothèque" (de quartier) que nous fréquentons de temps en temps. 

Tantôt les livres sont rangés horizontalement, les uns à côtés des autres, tantôt verticalement les uns empilés sur les autres, rangés en tour...défiant les lois de l'attraction terrestre.

 

J'avoue que malgré ma certitude de l'effondrement de la tour... elle ne s'est pas écroulée.

Bravo les enfants pour cette méthode inédite et...constructive.  

L'art du rangement (lorsque rangement rime avec architecture)