Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dessiner sur une feuille extraordinaire "en bitume" (avec les enfants de maternelle)

Les enfants de maternelle ont la chance de s'initier aux arts visuels à l'école (apprendre à composer/décomposer des formes géométriques) mais aussi de tester seulement différentes techniques et différents outils artistiques.

 

Comme je ne perd pas une miette des bonnes idées proposées par les instituteurs/rices, voici notre dernier essai "en grand" avec les filles scolarisées en moyenne section de maternelle.

 

Si les enfants pratiquent ponctuellement le "land art" (un art de composition éphémère avec les objets trouvés dans la nature), ils commencent à comprendre que l'art ne se limite pas à une feuille blanche....ou plutôt que tout peut être un support de création.

A commencer par...les trottoirs de la ville.

(Voici donc notre premier essai de "street art", ou "art urbain", art ayant pour support les éléments de la ville

 

On a utilisé des grosses craies de trottoir, de quatre couleurs différentes.

 

Première étape : choisir "sa feuille de route", son emplacement

Il faut choisir un trottoir sans trop de passage (et réciproquement) un coin trottoir où les dessinateurs en herbe ne dérangeront pas (trop) les passants.

Il faut un trottoir, sans trop de bouches d'égout, de poteaux électriques, de sols (et textures) différents, de marquages au sol (place de parking).

Il faut enfin quand même un trottoir où l'on verra l'oeuvre (devant un square par exemple), car elle est destinée à être admirée par les passants...

 

Deuxième étape : 

On choisit un motif, on peut dessiner ce qu'on veut d'autant qu'on n'a pas de contrainte de place, on peut dessiner l'océan, le ciel, la terre, l'univers....

La seule contrainte est la limite de la craie (qui n'est pas inépuisable).

Les filles qui aiment beaucoup les princesses, font chacune la leur, en prenant soin de leur dessiner la chevelure la plus longue qui soit (le "syndrôme Raiponce"). Chacune veut que sa princesse ait les cheveux plus long que celle de la copine....

Ensuite, après la princesse, les filles dessinent le soleil, la piscine du château et...soufflent un peu

 

Troisième étape : On accepte de terminer son dessin même s'il reste beaucoup de place et s'il reste des craies roses (les filles veulent absolument terminer la craie rose).

 

Enfin, on se recule, on regarde le sol, on regarde la réaction (positive) des admirateurs de passage (il y a beaucoup de copains d'école), et on regarde le ciel....très  gris...

car oui, si le street art est un art éphémère (comme le land art), il faut aussi respecter la sensibilité des habitants du quartier. Le dessin a donc été réalisé intentionnellement, une veille de journée pluvieuse pour ne pas habiter trop longtemps le lieu (et aussi pour pouvoir recommencer sur un trottoir tout "neuf"). 

 

Vive le "street art"

Une princesse avec des grands cheveux, un arc en ciel avec des nuages et une princesse avec des cheveux aussi long que...la craie
Une princesse avec des grands cheveux, un arc en ciel avec des nuages et une princesse avec des cheveux aussi long que...la craieUne princesse avec des grands cheveux, un arc en ciel avec des nuages et une princesse avec des cheveux aussi long que...la craie
Une princesse avec des grands cheveux, un arc en ciel avec des nuages et une princesse avec des cheveux aussi long que...la craie

Une princesse avec des grands cheveux, un arc en ciel avec des nuages et une princesse avec des cheveux aussi long que...la craie

Vous aimerez aussi peut-être : 

 

Nos séances de "land art" :

 

et nos séance de dessin libre façon "lascaux"