Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les oeuvres-cadeaux des enfants, à (ne pas) ramener "à sa maison"

Les parents, qu'ils se l'avouent ou pas, espèrent de temps à autre des "cadeaux" de leur enfant, même tout petit. 

Ils espèrent un dessin, une peinture, un objet en pâte à sel, tout biscornu mais singulier.

C'est "lui qui l'a fait".

L'objet est unique comme l'enfant...et attendrissant.

 

Mais les tout petit "ne savent pas encore faire". Ils ont beaucoup de choses à manipuler, des jeux à déconstruire, des jouets à taper au sol...faire un gribouillage à papa et maman ne les intêresse pas...et je suis d'accord avec eux (comme la plupart du temps). 

 

Je m'explique : 

Les touts petits ont beaucoup de travail d'éveil et de travail moteur à effectuer : toucher, goûter, faire tomber, se lever, danser....

Tenir un crayon pendant plusieurs minutes (voire même quelques secondes) pour balayer une feuille blanche ne va pas les intéresser plus que de raison.

D'autant qu'on ne peut pas goûter, les crayons, la peinture, la pâte à modeler...c'est formellement interdit, et je le leur rappelle copieusement (en d'autres termes, je les frustre et exige un dessin, ! bref, c'est le monde à l'envers).

 

Après l'âge de deux ans (ou du moins l'âge d'une bonne motricité), on peut s'y mettre, tran-qui-lle-ment. 

On va pouvoir utiliser des crayons, de la peinture, coller quelques gommettes, et sortir la pâte à modeler et pâte à sel. 

Mais les séances sont adaptées à la capacité motrice des enfants mais aussi et surtout à leur patience. Si au bout d'une minute, l'enfant quitte la table de dessin, ce n'est pas grave. 

 

Je n'exige jamais un dessin "terminé", je n'oblige aucun enfant non plus à faire le dessin ou l'activité proposée. 

Les jeux et jouets sont en libre accès, et les activités manuelles sont de même, facultatives.

Il n'y a pas obligation pour les enfants de pratiquer une activité qui ne les intéresse pas, qui ne leur parle pas. 

 

De même, qu'il n'y a pas d'activité obligatoire, mais uniquement des ateliers avec participation volontaire, il n'y a pas "obligation de résultat". 

Un dessin peut se limiter à un trait, ou remplir une feuille.

Les enfants qui découvrent et se découvrent n'ont pas à entrer dans cette démarche du résultat tangible, mesurable, présentable...destiné aux adultes. 

Les enfants produisent pour eux, à leur convenance, en "free style", et "encore heureux". 

 

Il n'y a donc pas de dessin "trophée" à systématiquement ramener à la maison de papa et maman le soir. 

 

Il n'y a pas de cadeau réalisé par l'enfant à 1% et à 99% par l'assistante maternelle (ça n'a pas beaucoup d'interêt). 

 

Pour résumer, Il n'y a pas de "dessin-cadeau", si les enfants n'y sont pour rien, ou celà signifierait qu'il s'agit d'un cadeau d'un adulte à un autre adulte, et ça, c'est une autre histoire et d'autres enjeux... 

Les oeuvres-cadeaux des enfants, à (ne pas) ramener "à sa maison"

Autres articles en lien avec le sujet "Les dessins d'enfants, c'est une histoire complexe"

 

Premiers traits/premiers dessins

Les enjeux invisibles des dessins d'enfants

 

Premiers dessins figuratifs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :