Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dénigrer pour mieux régner, le dernier slogan d'une entreprise de services à la personne

Je préfère généralement utiliser le blog pour valoriser ce qui se passe bien dans l'accueil quotidien des enfants, des activités amusantes, des surprises que les enfants me réservent de temps en temps, des découvertes qu'ils font et qu'ils me font faire indirectement. 

 

Or voilà qu'une fausse note vient ternir le travail des assistantes maternelles, les dites "nounous", sur ce blog même, via les publicités qui y paraissent (et que je ne peut pas filtrer). 

Une grande entreprise de services à la personne a décidé de dénigrer à nouveau le travail des "nounous" pour mieux se valoriser, optant bien évidemment pour une publicité sur les sites internet de nounous (dont ce blog).

Pour permettre de l'identifier sans la nommer, et sans lui faire de publicité supplémentaire, disons que c'est celle qui s'occupe des "parents exigeants".

 

La dernière publicité diffusée sur internet est particulièrement désobligeante et dénigrante pour les "nounous" et indirectement pour les parents qui passent par ces "nounous". 

Je cite (nécessairement) le slogan pour permettre à tout le monde de juger les propos et la méthode de cette entreprise :

"un enfant qui pleurniche c'est compliqué, une nounou c'est pire".

"c'est bien une nounou qui raconte des histoires, mais seulement aux enfants"

"On préfère une nounou émue devant les enfants que devant la télé"

 

Sans chercher ni à cautionner ni à justifier cette accusation qui ne vise personne tant il joue sur les clichés, j'en retiendrai la méthode (plus que le fond). 

 

Si je comprend bien, cette entreprise destinée aux "parents exigeants" (ou en d'autres termes, recrute des parents exigeants), vise à la fois les nounous et les parents qui ne passent pas par eux pour recruter un mode de garde. 

 

Cette entreprise dénigre dans un premier temps les "nounous", terme archaïque qui désigne ....qui au juste ? les "gardiennes d'enfants" (autre conception d'un autre âge), les baby sitters, les assistantes maternelles ? J'avoue personnellement ne pas connaitre la réponse. Ce qui est certain c'est que le terme même de "nounou" fait appel à un imaginaire collectif ancien et confortable et ne désigne pas une catégorie professionelle concrète actuelle. 

Qui sont donc les "nounous" ainsi désignées ?

Ce sont des personnes qui (selon les slogans publicitaires percutants de cette entreprise), sont manifestement aussi infantiles que les enfants dont elles ont la garde. Elles "pleurnichent" et "racontent des mensonges" aux parents. Voilà un grave constat. On ne confie pas son enfant à un autre enfant, sauf si on est un parent irresponsable (voilà le second credo de cette entreprise, sur lequel je reviendrai après). 

 

Si je m'étonne personellement du manque de considération d'un employeur (de dimension nationale) à l'égard du "petit personnel", ce personnel qui s'occupe des enfants, je m'étonne encore plus du dénigrement des potentiels futurs employés. Comment peut on dénigrer et recruter les mêmes personnes ?

N'y a t-il pas un contresens à dénigrer son propre personnel potentiel ? 

 

C'est sans doute que cette entreprise de services à la personne, propose quant à elle des "nounous" d'un autre genre (mais qui ont pourtant le même titre professionnel honorifique). Les nounous de cette entreprise sont systématiquement fiables, régulières et... changeantes. 

Elles sont gérées par le service du personnel de placement de l'entreprise qui gère la totalité de l'interface administrative et humaine. Pas de pleurnicherie donc, pas d'aléas de planning, pas de gestion humaine. 

Ces nounous d'un autre genre, garantissent des activités ludiques ou "intelligentes" aux enfants (sous forme d'une malette de jeux " magiques" qui résoud tous les problèmes liés à l'accueil d'un enfant). Si j'avoue un peu bêtement que je ne crois pas aux recettes magiques infaillibles, d'autres le font ou le proposent (...)

Les nounous de cette entreprise, sont diplômées (et si leurs diplômes sont davantage en rapport avec leurs études en cours, elles ont aussi un diplôme relatif à la petite enfance). Elles ont  un CAP qui n'est un gage que de connaissance du travail en collectivité, un BAFA, un certificat de secourisme...bref, une garantie de sérieux, officialisé par un papier filigrané, mais souvent inutile "sur le terrain".

Les nounous de cette entreprise sont donc des modèles de fiabilité et de discrétion (et du "turn over"), de quoi permettre aux parents de savourer leur café sur le canapé en toute tranquilité en rentrant du travail. Bref, voilà la garantie pour les parents exigeants de ne s'occuper de rien.

 

Après avoir surfé sur la légende urbaine tenace (et confortable) des nounous infantiles, cette entreprise de services à la personne, plus indirectement, vise les parents. 

Si les "parents employeurs" ont le droit de ne s'occuper de rien, en rentrant du travail (étrange perspective quand on est parent), cette entreprise insiste sur le fait qu'elle s'occupe des "parents exigeants" (qui ne ne veulent donc pas s'encombrer l'esprit avec des histoires inutiles). 

Est-ce à dire que les parents qui ne sont pas appel à elle, ne sont pas des parents exigeants et attentifs ?

Qui sont donc les parents qui ont trouvé un autre mode de garde pour leurs enfants ? Pense t-elle qu'ils sont des parents négligents ? 

Les parents sont-ils négligents en faisant confiance aux services de l'état qui surveille et encadre les dites "nounous" ? Il ne faut pas oublier que les assistantes maternelles qui sont agrées par l'état ont passés elles aussi des entretiens sélectifs justifiant du sérieux et de la confiance qu'on peut leur accorder. 

Les parents qui ne font pas appel à cette entreprise de service pour parents exigeants, sont peut-être aussi effrayés par le tarif horaire de ses prestations (car il ne faut pas oublier que lorsque intermédiaires il y a, règlement d'honoraires en conséquence il y a également). Il ne faut pas se leurrer : on ne paye pas une seule employée, comme on en paye 4 ou 5 (ou plus). Mais il y a la garantie de...la tranquilité. 

 

Pour résumer, voilà une entreprise de service à la personne spécialisé dans "la garde d'enfants" pour "parents exigeants", qui recrute des "gardiennes d'enfants" souvent étudiantes précaires, qui dénigre les professionnelles de l'accueil d'enfants, qui dénigre les parents qui ne passent pas par elle (ou qui hésitent à payer un accueil 20 euros de l'heure voire plus), et qui surfe sur l'imaginaire collectif qui veut qu'une personne qui s'occupe d'enfants ne peut être que "plus que parfaite" ou parfaitement inutile voire nuisible.  

 

Cette entreprise qui vise les "parents exigeants" (rassurés en payant le prix fort pour leur tranquilité) et qui leur propose un service officiellement irréprochable, ne vit peut-être pas dans le monde des "vrais humains", sur le vrai terrain.

Ha, oui ! il y a la malette de jeux magique, et la poudre de perlimpinpin,qui résoud tous les problèmes. 

 

 

Vive le pack sérénité !

 

- La garantie d'activités proposées aux enfants (sous forme d'une malette de jeux " magiques" qui résoud tous les problèmes liés à l'accueil d'un enfant). J'avoue que personnellement, je ne crois pas aux recettes magiques infaillibles. 
S'agirait il de trouver la perle rare ? Même pas vrai, car elle n'existe pas, sauf dans ses rêves...

S'agirait il de trouver la perle rare ? Même pas vrai, car elle n'existe pas, sauf dans ses rêves...

Marina 28/02/2016 21:26

Bonjour,

Je souris en lisant votre article et partage votre coup de gueule. Dans le secteur du service à la personne, ces sociétés là sont toutes issues de grands groupes bancaires qui se sont implantés sur ce secteur, comme vous l'imaginez pas pour le bien-être des enfants, mais "pour se faire une place au soleil dans un secteur lucratif".
J'ai fait le tour de ces pseudo associations et franchises, proposé mes services et n'ai pas été retenue. Les critères sont simples : un CAP Petite Enfance avec 2 années d'expérience vérifiables.
3 questionnaires à remplir, 2h en tout d'entretien.
30mn d'échange entre chaque questionnaire avec des mises en situation.
Tout ceci est du bluff, uniquement pour vous tenir en haleine et vous faire avaler n'importe quoi.

En clair, ils vous demandent une disponibilité à leur entreprise, comprise entre 7h du matin et 18h le soir.
Véhicule 5 places obligatoire (bien entendu, 4 places vous êtes recalé) et obligation de prendre une option supplémentaire sur votre assurance si vous ne l'avez pas, l'assurance de tous les passagers de votre véhicule, (ce qui pour certaines assurances peut aller du simple au double).

Un forfait kilométrique allant de 0,15 à 0,30cts d'euros (quand il y en a un !)

Et vous sortez de l'agence avec un CDI de 8h semaine.
Et vous êtes appelé tous les 3 jours pour effectuer des missions supplémentaires que vous n'avez pas demandé ( sur le contrat vous avez signé une mise à disposition de telle heure à telle heure, donc, vous êtes disponible).

A la 4ème mission refusée, votre contrat est rompu.

En clair, si vous cherchez des garde d'enfants, mieux vaut privilégier les petites annonces chez le boulanger, la pharmacie, rien de tel qu'un contact direct avec les parents des bambins plutôt qu'avec ces enseignes qui n'ont de confiance et de sérieux que le nom.

Le secteur de l'enfance n'est pas un domaine "commercial" sur lequel on s'enrichit, c'est un domaine social.
Le gouvernement français a fait une erreur monumentale en permettant à ces enseignes de s'octroyer des fonctions qu'ils n'ont pas et qu'ils n'auront jamais.

Quand je vois le nombre de jeunes éducateurs de jeunes enfants tomber dans les filets de ces assos et franchises, qui vont épuiser leurs voitures à coup de 150km semaine dans tous les sens, tout celà pour un modeste smic "vu la conjoncture actuelle on en peut pas vous payer plus", c'est à vomir !

Le concept vendu aussi est ce calcul mesquin (entendu en entretien collectif) de l'assistante maternelle rémunéré 4€ de l'heure par enfant, 12€ pour 3 enfants, alors qu'une seule garde d'enfants coûterait 3€ de moins par heure...ils ont vraiment rien dans le crâne ces gens là, rien.

Comment peut-on "tarifer" un enfant à ce prix là ?
Quel est le véritable intérêt de ces enseignes là ? Et des parents qui signent ces horreurs ?

Qu'ils aillent vendre des poulets de batterie aux producteurs et laissent les services à la personne en paix.

fannyassmat 07/03/2016 15:12

Bonjour Marina,
Merci pour votre témoignage. Il nous permet de voir l'envers du décor grâce à une "personne de l'intérieur". Si le décor rose bonbon est vendeur, c'est évidemment pour inciter les parents employeurs à signer, mais la réalité est que les "nounous" de cette entreprise sont réduites à état de disponibilité permanente, et à quémander du travail et/ou à subir les demandes aléatoires sans possibilité de choisir. Voilà des conditions de travail peu enviables, ce qui explique aussi le turn over des employées dans ces entreprises de service à la personne. Votre témoignage confirme malheureusement le manque de respect de ces entreprises pour son personnel. Mais ces entreprises qui calculent leurs bénéfices sur le court terme, se préparent également une longévité réduite.