Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bac sensoriel, pas tout à fait comme d'habitude (avec les playmais)

Les enfants en bas âge (entre un an et deux ans) découvrent le monde par la sensorialité.

Ils goûtent, touchent, étalent, renversent, barbouillent, tapent, jettent...

les objets ont des propriétés (encore) inconnues qu'il leur faut tester. 

 

Maria Montessori, pédagogue italienne de la première moitié du XXeme siècle, dont les travaux sur les apprentissages du jeune enfant a inspiré une pédagogie (qui porte le même nom), avait insisté sur l'importance de cette "sensorialité" pour les enfants dans leur découverte du monde. 

 

Le jeune enfant apprend avec tous ses sens, particulièrement éveillés au début de sa vie, et par le biais de la manipulation (qui lui permet de tester et observer avec ses sens).

 

Parmi les exercices de manipulation phare inspirés par cette pédagogie, figure "le bac à graines". 

Cette activité aujourd'hui largement répandue dans les crèches, les RAM, est aussi rentrée à la maison. 

 

Les sessions de bac sensoriel à l'aide de graines ponctuent l'année (notamment lors des saisons plus froides).

Après avoir testé, le bac à graine façon "semoule", façon "riz","pâtes alimentaires", nous avons testé le bac version " playmais".

 

La seule question que je me pose : pourquoi ne pas avoir testé les playmais avant ???

 

Les playmais ont en effet l'avantage d'être léger, facile à saisir dans les doigts, non toxique (qui ne signifie pas "gastronomique"), et coloré. 

 

Les enfants ont donc pu profiter d'un bac de "confettis" en 3 D, pour tester les propriétés étonnantes de cette matière ni tout à fait solide, ni tout à fait liquide.  

Ils ont donc observé avec méfiance, touché du bout des doigts, puis renversé, éparpillé et fait voler maïs soufflé.

Il faut bien ça pour en observer les propriétés étonnantes. 

 

En plus le maïs soufllé colle avec l'humidité (c'est en fait sa mission première : du collage/assemblage pour les plus grands), il colle donc aux doigts humides et s'en détache facilement, "ça alors "qu'est ce que c'est que ce truc ? " semblent se dire les enfants.

 

Après l'exploration de cette matière étrange, ni tout a fait liquide, ni tout a fait solide, légère comme l'air et collante au contact de l'humidité, et les enfants ont donc transvidé les grains. 

Tantôt un par un avec la pince des doigts, tantôt vingt par vingt dans son poing, chacun a choisi la technique de la précision ou de l'efficacité (pour joindre la précision et l'efficacité, il faudra envore attendre un peu).

 

Enfin, les enfants ont malaxé les grains dans le bac, les ont renversé, les ont rassemblé ou jeté aux quatre coins de la salle de jeux, selon leur exploration (transvidage ou disparition/réapparition des graines). 

 

Certains ont montré une grande attention et patience dans leur exploration, d'autres plus d'hésitation. 

 

Les sciences physiques sont une matière complexe, il fait les apprivoiser...

En images : le bac à playmaïs, le bac vidé de ses playmaïs, playmaïs en collage...
En images : le bac à playmaïs, le bac vidé de ses playmaïs, playmaïs en collage...En images : le bac à playmaïs, le bac vidé de ses playmaïs, playmaïs en collage...

En images : le bac à playmaïs, le bac vidé de ses playmaïs, playmaïs en collage...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :