Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Valentin la terreur, un livre sur les dangers réels et imaginaires quand on est petit

En ce moment, nous aimons lire des livres en noir et blanc, des livres "graphiquement" noir et noir et "symboliquement" noir et blanc (pour se poser des questions).

 

Voici donc ma dernière trouvaille : Valentin la terreur, l'histoire d'un petit zébre qui sort la nuit, en catimini en dépit des conseils de prudence de son entourage.

 
Cet ouvrage jeunesse presque exclusivement en noir et blanc (avec des tâches de couleur), évoque les dangers réels et imaginaires rencontrés par notre petit zèbre un peu peureux mais un peu intrépide quand même.

 

 
Valentin est un coquin qui a décidé de sortir tout seul la nuit  pour aller courir et "boire un coup" à la rivière, à la nuit tombée (toute ressemblance avec un comportemnt pré-adolescent serait purement fortuit). 
 
Valentin qui entend depuis sa plus tendre enfance les dangers de la savane, ne sait pas si les dangers nocturnes qu'on lui vante depuis le berceau (dont l'histoire du grand méchant lion) sont une réalité ou un mythe.
Ainsi il va multiplier les rencontres animales car la nuit, malgré le silence et l''immobilité apparente du monde, tout le monde est bien là.
 
Mais la nuit, on ne distingue ni les animaux, ni les contours, et on imagine le pire et le meilleur. Ainsi à force de ne pas croiser le grand méchant lion si redouté, il va finir par se moquer des animaux qui en ont tous si peur, et le prennent lui Valentin, le petit zèbre, pour le fauve terrible.
 
 
Valentin va ainsi prendre tant d'assurance qu'il va être presque imprudent et ricaner du grand méchant lion qui va finir par apparaitre au bord de l'étendue d'eau, lieu de rdv de tous les animaux. 
 
Cet ouvrage noir comme la nuit et blanc comme la lune, parle de l'effacement des contours, et des fantasmes liés aux formes indistinctes (danger ou sécurité),  des vraix et faux dangers et de la difficulté à interpréter 
SI la nuit tous les chats sont gris, tous les animaux de la savanne sont noirs. Seuls leurs yeux qui réfléchissent la lumière les distinguent, un regard qui ne fait pas illusion sur son interlocuteur. 
 
Heureusement que les prédateurs ont aussi leurs mauvais jours...
Valentin la terreur, un livre sur les dangers réels et imaginaires quand on est petit

Autres articles en lien avec cette séance :

 

Neige (en cours de rédaction)

 

 

Les couleurs ca veut tout dire et rien dire

http://www.fannyassmat.fr/2015/04/le-loup-qui-voulait-changer-de-couleurs-le-livre-pour-parler-des-couleurs-mais-pas-que-avec-les-enfants-de-maternelle.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :