Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les dernières poupées mannequins pour les petites filles (regard en clin d'oeil sur la dernière livraison du père Noel)

Par période, avec l’arrivée de nouveaux jouets achetés ou offerts, un article est parfois consacré aux jouets qui se distinguent du (gros) lot.

Car les jouets comme les enfants évoluent constamment et les adaptations des jouets réalisées par les industriels méritent parfois qu’on s’y attarde un peu.

 

Période de Noel oblige, certaines petites filles ont reçu une poupée mannequin d’une célèbre marque.

Et une fois encore, je remarque l’évolution nette des poupées pour les petites filles.

Après avoir constaté l’évolution des poupons (plus colorés et représentatif du monde dans lequel on vit), les poupées mannequins qui se veulent des stéréotypes de la féminité, ont eux aussi changé.

 

Les poupées B**** ont visiblement minci. Si elles sont très mince (peut-être un peu trop), leur minceur est uniforme. Elles ont minci du haut et du bas. Leur corps est donc plus réaliste que les poupées auxquelles j’ai eu droit il n’y a pas si longtemps (25 ans quand même).

Elles sont aussi un peu moins maquillées comme des voitures volées.

la féminité de la poupée est plus discrète, plus légère (comme le poids réel de la poupée qui est  devenu intégralement creuse. Ses jambes ne sont plus en caoutchouc dur articulé). 

 

 

Autre évolution dans le bon sens, les poupées s’habillent plus facilement. Certaines d’entre elles ont des habits rigides qui se clipsent, notamment des corsages (corsets) aux couleurs pailletées. Inutile de dire que les mamans et assistantes maternelles ne sont plus mises à contribution pour l’habillage et déshabillage réglementaire des poupées.

Les petites filles habillent seules leurs poupées. Même la jupe, qui est restée en tissu, s’enfile avec facilité (la jupe a aussi évolué et s’apparente dorénavant à une culotte). Elle est parfaitement ajustée et tout aussi colorée pour satisfaire les apprenties modeuses.

Cependant, après déshabillage de la poupée, on s'aperçoit qu'elle est pudiquement habillée d'un body peint. La poupée barbie ne sera plus jamais nue ! Elle a aussi indéniablement gagné en pudeur et en "humanité" (la poupée n'est plus qu'un objet sexuel ou sexualisé, ça alors ?).

 

Enfin, la poupée définitivement habillée qui est sortie de la hotte du père Noel cette année avait de plus trois panoplies à son actif : une panoplie de fée, une panoplie de sirène et une panoplie de danseuse.

Faut-il rappeler que ces personnages de la fée, de la sirène et de la danseuse sont des archétypes des personnages fantastiques aimée des petites filles ?

 

Nous y revoilà donc. Les poupées ont changé en (un peu) mieux, elles sont plus réalistes (quoique plus mince), elles sont plus « hype » (suivent la mode) mais continuent à correspondre aux personnages des contes pour enfants dont à l’âge adulte, on hérite inéluctablement.

 

Après considération de tous ces éléments, encore une fois, il faut applaudir les industriels du jouet qui ont tout compris. Ils ont juxtaposés tous les éléments qui parlent, ont parlé et continueront à parler à des générations de filles et de femmes. 

 

Et l'histoire d'amour entre les filles et les poupées est visiblement prête (et apprêtée) pour continuer...

Les dernières poupées mannequins pour les petites filles (regard en clin d'oeil sur la dernière livraison du père Noel)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :