Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mixité des âges chez les enfants accueillis (chez l’assistante maternelle), bonne idée ou gros raté ?

Il y a quelques mois, je m’étais interrogée sur l’intérêt de mélanger des enfants d’âges très différents lors du temps d’accueil.

 

Après avoir accueillis des enfants d’âge strictement identique, la question valait la peine d’être posée.

 

Si quel que soit l’âge, ou la différence d’âge, même si les jeux et la communication orale « habituels », ne passent pas, une autre forme de communication prend le relais.

 

Cette forme de communication sans mot, au-delà des mots (ce qu’on pourrait appeler l’intuition chez les adultes), est réellement intéressante.

 

En tant qu’adulte, il faut entendre ce qui ne se dit pas, et tendre fortement l’oreille (interne).

 

Voilà un exercice qui demande un peu de travail supplémentaire (mais pas si compliqué).

 

 

Expérience aidant, voici le constat aujourd’hui :

 

Des enfants d’âges différents, aux niveaux moteurs et intellectuels différents sont présents à la maison.

Les jeux sont donc ni tout à fait les mêmes si tout à fait différents.

Les enfants jouent à la même chose mais pas de la même manière, ce qui occasionne parfois souvent des « mises à jour » de la technique de jeu de X, Y ou Z. « mais, nooooon ! c’est pas comme ça qu’on joue aux petites voituuuuuures ! »

 

Si je n’arbitre pas les querelles des enfants, j’insiste pour que chacun joue « comme il l’entend ».

Personne n’est obligé de jouer à un jeu qui ne l’interesse pas, ou d’une manière qui ne l’interesse pas.

Le jeu doit être fondamentalement libre, car c’est un espace d’exploration privé.

 

Cependant, une chose est assez intéressante (et non pas inquiétante contrairement à certaines a priori dont j’ai aussi été le jouet) : mélanger des enfants d’âges différents permets aux grands d’endosser plus encore, ce rôle de grand.

C’est aussi ce que pratique l’école (notamment la maternelle) qui parfois, mêle dans ses classes des enfants de différents niveaux.

 

Les plus grands aiment être valorisés dans leurs progrès. Ils sont donc encouragés (sur la base du volontariat) à aider les petits à faire telle ou telle chose (à mettre une paire de chaussons, à expliquer un jeu, une consigne de dessin….).

Souvent, ils ramassent spontanément une tétine ou un doudou tombés à terre. Ils montrent même une attendrissante sollicitude pour les "très petits". 

Les plus grands avec leurs mots et leur attitude d’enfant, jouent d’une certaine manière « les tuteurs », les modèles….

 

Les plus petits eux, tissent avec les grands une relation privilégiée en étant aidé à enfiler chaussons, bouchon du feutre….

Ils ne sont plus "séparés" des plus grands par l’âge ou par leurs préoccupations du moment.

Les petits se plaisent même à imiter les grands, leur emboitent leur pas dans leurs activités "de grands" (les petits aiment faire les mêmes coloriages, les mêmes jeux).

 

Quant à l’assistante maternelle, elle peut regarder "son petit monde" qui évolue, qui se parle, et qui se passe d’elle aussi.

 

Car il ne faut pas s’y tromper, les enfants ont aussi besoin de vivre entre eux, sans forcément la présence arbitrale, séparatrice d’un adulte.

 

Les enfants doivent aussi apprendre à graviter au delà de cette présence solaire des  adultes, de manière autonome, à progressivement tracer leur orbite et s’éloigner petit à petit pour pouvoir tracer un rayon de plus en plus large.

 

Quelle perspective !

La mixité des âges chez les enfants accueillis (chez l’assistante maternelle), bonne idée ou gros raté ?