Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'art du puzzle (avec les enfants de maternelle)

Les enfants scolarisés en maternelle commencent à réaliser (avec un peu d’aide) certains puzzles.

Dès 3 ans (d’après les recommandations des fabriquants de jeux), les enfants peuvent se lancer dans l’assemblage d’un puzzle.

Ces premiers puzzles peuvent se composer de 3 à 15 pièces (pour une première approche).

 

Pourquoi les puzzles sont-ils intéressants pour les enfants ?

Le puzzle fait « jouer » plusieurs rouages de l’apprentissage, d'où la présence des puzzles dans les salles de classes.

Le puzzle est à la croisée de plusieurs arts et techniques qui en font un jeu à part dans la famille des jouets.

 

Une représentation picturale logique

Le puzzle est d’abord un tableau qui raconte une histoire "logique", avec un fil conducteur

Ce tableau est une image identifiable par les enfants qui y reconnaissent, un lapin, un cochon, un mouton….

Il s’agit de comprendre quelle scène est représentée : la ferme, l’aquarium…

Toutes les pièces sont liées comme dans l’histoire racontée dans le livre, on ne verra pas un lapin dans un aquarium par exemple…

On regarde d’abord attentivement le tableau avant de le briser en « mille morceaux ».

 

Un exercice de mémorisation

Le puzzle est ensuite un exercice de composition/décomposition/recomposition d’après un shema corporel/contexte mémorisés.

Il faut identifier les pièces qui composent l’animal ou le motif. Il faut savoir que la tête, la queue et le ventre ont une place « habituelle ». Le ventre se trouve rarement à la place de la tête.

Il faut ensuite observer pour savoir ce qui se trouve à droite, à gauche, en bas et en haut du sujet principal (souvent situé au milieu du puzzle).

On peut aussi repérer la forme des pièces. Les pièces qui ont un côté « droit » ont une place en bordure du puzzle (en haut, en bas, à gauche ou à droite). On définit ainsi un cadre (parfois matérialisé) au puzzle.

Il faut ensuite comparer le « modèle » représenté sur la boite et le puzzle en cours. Le puzzle demande un aller-retour permanent pour recomposer le puzzle…Il ne faut pas « perdre le fil ».

 

Un jeu géométrique

Les pièces mêmes approximativement situées, peuvent ne pas correspondre parfaitement entre elles. C’est alors qu’il y a une erreur…et il faut comprendre son erreur (en tentant de s’autocorriger si possible).

Le puzzle n’est jamais « cassé », toutes les pièces s’emboitent parfaitement dans le tableau (qui est découpé dans du carton). Si deux pièces ne s’emboitent pas parfaitement, c’est qu’elles ne sont pas voisines. Il faut réessayer et donc accepter son erreur, la voir et la résoudre…

 

Quel périple !

Puzzle 3 d, tangram, puzzle à 2 pièces ou 50 pièces, puzzle "maison" découpé à partir d'un dessin/peinture...
Puzzle 3 d, tangram, puzzle à 2 pièces ou 50 pièces, puzzle "maison" découpé à partir d'un dessin/peinture...
Puzzle 3 d, tangram, puzzle à 2 pièces ou 50 pièces, puzzle "maison" découpé à partir d'un dessin/peinture...
Puzzle 3 d, tangram, puzzle à 2 pièces ou 50 pièces, puzzle "maison" découpé à partir d'un dessin/peinture...
Puzzle 3 d, tangram, puzzle à 2 pièces ou 50 pièces, puzzle "maison" découpé à partir d'un dessin/peinture...

Puzzle 3 d, tangram, puzzle à 2 pièces ou 50 pièces, puzzle "maison" découpé à partir d'un dessin/peinture...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :