Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Encore un mystère du langage enfantin résolu. Histoire de dînette.

Nous autres, les adultes peinons parfois à comprendre certaines attitudes des enfants.

 

Là où nous voyons un caprice, il peut y avoir une colère, et là où il y a une demande de calin, il peut y avoir une ruse (les enfants savent que les calins effacent toutes les betises).

 

Bref, les enfants ont un "mode d'emploi" qui souvent nous échappe.

Les industriels n'ont en effet pas encore édité le mode d'emploi de ces minis machines humaines qui ne marchent pas toujours jamais droit. Tant pis !

Peut-être faut-il s'inspirer de la "marque à la pomme" qui ne donne jamais de mode d'emploi avec ses appareils censés être "enfantins" à utiliser.

 

Aujourd'hui donc, en observant un jeu du coin de l'oeil, un nouveau mystère s'est éclairci de lui-même (comme un autre mystère, il y a quelques semaine de ça, voir lien en bas de page).

En effet si logique enfantine nous échappe parfois, elle est souvent simple à comprendre (quand on prend son temps et qu'on sort de ses sentiers re-battus).

 

 

Je m'étonnais donc depuis plusieurs semaines de retrouver les casserolles de la dinette dans le lit des poupées.

 

La logique d'adulte expliquait ce mystère par la proximité immédiate du lit de poupée et de la mini cuisine des enfants. Voilà qui était faux !

 

M***2 ans et demi a éclairé ma lanterne (ou mon réverbère en panne...

....là résiderait-il aussi le mystère de la planète de l'allumeur de réverbère dans "le Petit Prince" ?).

 

Bref, les ustensiles de cuisine sont assidument utilisés par les enfants de tous âges et tous sexes (peut-etre (aussi) par imitation de leurs parents).

Oui, mais, quand les ustensiles travaillent beaucoup, ils ont aussi le droit d'être fatigués...et de se coucher pour se reposer...

 

Elémentaire non ?

Encore un mystère du langage enfantin résolu. Histoire de dînette.