Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La guerre en rose (entre petites filles)

Si les enfants acceuillis à la maison, ont à leur disposition une multitude de jouets, afin que tout le monde y trouve son compte, et puisse y jouer ou attendre d'y jouer, le seul jouet enviable est toujours celui qui se trouve entre les mains du copain.

 

Si il y a plusieurs mois déjà que j'ai compris l'erreur de proposer trop de jouets (ou en d'autres termes, de croire qu'une multitude de jouets ou activités règlerait les petits conflits entre enfants qui peuvent patienter avec un autre jouet), la guerre n'est pas l'exclusivité des tous petits (de moins de 3 ans).

 

Si les tous petits sont en construction psychique (et physique) et qu'ils s'affirment par un sentiment de possessivité en même temps qu'ils découvrent qu'ils ne sont pas tout seul (ils commencent à tenir compte des "copains de jeu"), le sentiment d'être "dépossédé de"...n'épargne pas les plus grands (ou plutot les plus grandes).

 

Depuis plusieurs semaines, les filles de la maison (entre 3 et 5 ans) se chamaillent copieusement et régulièrement. 

Elles se disputent parcequ'une telle ne veut pas jouer au même jeu qu'une autre, qu'une telle ou n'écoute pas les consignes d'une autre pendant un jeu...enfin tous les prétextes sont utiles.

 

La cause la plus fréquente de dispute en ce moment est : la couleur du jouet.

En effet, tout ce qui est rose est sacré et toutes les filles "se l'arrachent" (au sens propre).

La couverture rose du lit de poupée, le verre rose pour boire à table, le seau et la pelle rose pour jouer au square...sont autant d'objets pour lesquels les filles se battent (presque) comme des chiffonnières.

 

Si les filles savent que les jouets se partagent, que chacune aura le droit d'y jouer à son tour, qu'il faut attendre son tour ect... (les règles de vie en comunauté que je leur répète depuis des mois)...elles font mine de les ignorer. 

Personne ne voulant être raisonnable, la guerre du rose est devenue ma guerre contre le rose.

 

Haro donc, sur tout ce qui a cette couleur dans les bacs de jouets.

Allez, un petit exercice de tri visuel pour moi, axé sur le rose. 

 

 

Certes, les disputes sur la couleur d'un jouet sont le prétexte à d'autres luttes intestines entre "petites nanas" (hé oui, déjà), et nul doute qu'elles trouveront prochainement un autre objet à leur discorde, mais à ce jour la maison retrouve un peu de paix "en bleu".

La guerre en rose (entre petites filles)

D'ailleurs peut-être que cette "manie du rose" pour les filles devrait être déconstruite comme tant d'autres présuposés liés au genre...

 

Réflexion à poursuivre...