Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Se laisser tomber (le jeu préféré des enfants de moyenne section de maternelle)

Depuis quelques semaines, les enfants accueillis à la maison ont un nouveau jeu : jouer à se laisser tomber.

Ils se laissent tomber de leur hauteur, du tabouret, de la chaise, du marchepied pour se laver les mains…Bref, de partout.

 

Voilà un jeu qui précisément n’amuse qu’eux, et qui a le don de ne pas m’amuser du tout.

Je crains que le jeu ne tourne mal car une chute inutile peut toujours se solder par un vrai bobo, entorse ou autre, ce qui pénaliserait tout le monde « bêtement ».

 

Si ce jeu m’agace c’est aussi parceque je ne le comprend pas…ou du moins jusqu’à maintenant.

 

Un commentaire dernièrement posté sur le blog m’a peut-être mise sur une piste.

 

Les enfants de 4 ans ont beaucoup gagné en motricité cette année.

  • Ils sautent à pied joints.
  • Ils descendent la barre des pompiers.
  • Ils font du vélo (parfois sans petites roues).
  • Ils aiment montrer leurs nouvelles capacités et attendent des applaudissements de tous leurs nouveaux exploits.

 

En début d’année scolaire, ils aimaient marcher sur la planche et montrer qu’ils savaient s’équilibrer (chose apprise à l’école en motricité)

http://www.fannyassmat.fr/article-trouver-l-equilibre-et-faire-l-avion-explication-d-un-enfant-de-petite-section-de-maternelle-118997817.html

 

 

Mais s’ils sont physiquement « équilibrés » pourquoi ne pas apprendre aussi à se déséquilibrer après tout ?

Apprendre à tomber « pour de faux » ou apprendre à tomber sans se faire mal est aussi un apprentissage (que pratiquent les grands sportifs ou les cascadeurs professionnels). Pourquoi les enfants n’auraient–ils pas le droit de se laisser tomber pour ne pas ou ne plus se faire mal ?

Pourquoi n’auraient-ils pas le droit de "conjurer" la chute en la provoquant et en la maitrisant ?

Voilà qui est plus facile à accepter quand on est l’acteur de l’action et non le spectateur (adulte) effrayé par une mauvaise chute (ou une chute non maitrisée).

 

Il faut donc à la fois comprendre que les enfants se laissent tomber « pour rire » et donc « pour ne pas pleurer », et aussi que les vrais pleurs peuvent faire partie du jeu (si on rate l'exploit). 

 

Mais quand "vrai bobo" il y a, les enfants "ont le droit" à un  vrai pansement.

Voilà une double médaille : une preuve matérielle de son exploit (qui rappelle aux copains qu'on est un vrai "grand") mais aussi et peut-être surtout, une vraie preuve d'amour maternel/paternel. 

 

Encore une fois, les enfants ont tout compris...

 

 

 

 

ps : il y en a d'autres qui ont aussi tout compris, ce sont les industriels qui proposent des pansements à l'effigie des super héros des enfants. Le pansement est donc à la fois une médaille et un objet de mode. Trop forts !  

Se laisser tomber (le jeu préféré des enfants de moyenne section de maternelle)

Muriel 03/07/2016 08:30

Bonjour,

Lors d'un stage pro dans une MAM, j'avais constaté ce jeu, j'avais efectivement peur comme vous qu'ils se blessent en sautant sur les tapis non fixés sur du carrelage.
J'ai pris le temps d'observer leur ju et ce qu'ils recherchaient, je leur ai propose de partir du tapis de jeu non fixé pour sauter sur un tapis plastique retenu par un mur, bien plus grand que celui de départ.

Ainsi sécurisés ils ont pu sauter de gaieté de coeur, mais il ne fallait pas qu'ils soient trop nombreux à le faire en même temps, car effectivement, ils auraient pu se faire mal entre eux.

Les enfants n'inventent rien par hasard. Au lieu de réprimer tout élan vital, il suffirait juste de se mettre en observation pour comprendre leurs buts et leur proposer la même chose, sécurisée.

Les enfants sont des maîtres, j'apprends beaucoup auprès d'eux.