Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La poussette, que d'histoires ! (petit aperçu sur ce "jeu" et ses enjeux chez les enfants)

La poussette, que d'histoires ! (petit aperçu sur ce "jeu" et ses enjeux chez les enfants)

Il y a, parmi les innombrables jeux de la maison, une poussette pour les poupées.

 

Cette poussette est (exception à la règle) un exemplaire unique. 

Elle donc donc inévitablement source de rivalité entre les enfants. 

Elle leur fournit un prétexte aux chamailleries et cristallise les tensions pré-existantes entre eux.

 

Tous les enfants la veulent en même temps (forcément), mais comme elle est en exemplaire unique, je ne la propose que dans de rares circonstances afin d'éviter les disputes.

 

Voilà qui est bien dommage.

La question est pourquoi cet engouement face à la poussette miniature ?

Indépendamment du fait qu'il n'y en a qu'une et qu'elle attire donc les convoitises de tous (car la règle chez les enfants est souvent celle du "moi d'abord" ou du "pousses-toi de là que je m'y mette"), la poussette est une vraie source de jeu et de découverte chez les enfants.

Tous les enfants aiment conduire la poussette indifféremment de leur âge ou de leur sexe.

 

Il y a deux types de poussette à la maison. 

La poussette "en vrai" et la poussette des poupées (le jouet quoi !)

 

Les plus grands aiment généralement conduire la "vraie" poussette (souvent lestée donc) avec la petite soeur (ou copain/ine) assise dedans.

La "vraie" poussette est de fait particulièrement maniable et on peut faire la course (de manière raisonnable, dans les endroits éloignés de la route). La poussette étant lourde et lestée, son maniement demande force et ténacité à son apprenti conducteur.

Il faut souvent bien viser l'entrebaillement de la porte, et négocier ses virages. Il faut donc ralentir et regarder bien devant soi par dessus les poignées (et éviter de regarder ses chaussures...). Bref, il faut  appréhender "le gabarit" de la poussette pour éviter les "accrochages" avec les multiples obstacles du square (banc, poteau...).

 

Les plus petits aiment bien aussi conduire leur propre poussette ( habituellement conduite par maman et papa). Dès lors qu'elle stationne un moment dans l'entrée de l'appartement (qu'elle n'est pas encore "garée" sur le balcon), la poussette est "empoignée" par son petit propriétaire, qui s'engage au volant de son véhicule dans une manoeuvre complexe jusqu'au la porte du "parking".  

Les petits ont l'impression de se mettre un peu à la place habituellement occupée par les parents, et de pouvoir ainsi décider de la trajectoire (peut-être même de la destination...).

La poussette est un véhicule qui permet de conduire (chose pour laquelle les adultes doivent passer "le Permis" ! ) et aussi de se conduire quelque part.

Conduire sa propre poussette c'est peut-être un peu devenir grand, céder sa place de petit pour devenir celui qui conduit. Changer de place permet d'évoluer, de changer de perspectives et quelles perspectives !

 

 

Lorsque la "vraie" poussette est garée sur le balcon, les enfants s'emparent de la "poussette de poupée".

Plus légère, la poussette miniature porte parfois doudou ou une poupée ou un jouet particulier (le téléphone, des cubes à empiler, bref, le jouet indispensable qui rassure le passager comme le conducteur).

La poussette de poupée comme la poussette des adultes, demande de même, de l'habileté motrice et une certaine force physique : il faut contourner contourner les chaises, les tables, faire marche arrière, tourner (dans l'espace plus restreint de l'appartement).

La poussette que l'on voit principalement comme un jeu d'imitation et qui semble plutôt réservé aux filles, plait donc aussi beaucoup aux garçons. Ils y voient quant à eux, un bolide de course à faire rouler tambour battant dans un bruit détonnant, sur le carrelage. 

 

Jeu de fille et jeu de garçon en même temps, les uns comme les autres ont inventé leur jeu à partir du même jouet !

 

quel talent les enfants !