Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les livres électroniques pour les tout petits, ou lire avec ses oreilles (pour ou contre) ?

Dans l'histoire du livre (si l'on remonte plusieurs siècles en arrière), on observe que le livre a souvent été perçu comme un objet prestigieux ou diabolique. 

Heureusement que les techniques d'impression et la production de masse ont rendu ces objets  exclusivement réservé à une élite, au plus grand nombre.  

Et parallèlement à cette démocratisation de la lecture, est apparue une vraie littérature pour la jeunesse (notamment par le biais la maison de l'Ecole des loisirs, que j'adore). 

 

Le livre est donc aujourd'hui devenu un objet de consommation courante et face à la variété des ouvrages jeunesse et à leur forme souvent étonnante (et même parfois un peu déroutante),  je me pose régulièrement des questions sur le bien fondé de tous les livres vendus dans le commerce. 

 

Parmi la profusion d'ouvrages destinés aux plus jeunes, il y en a un qui m'a toujours interloquée : le livre électronique. 

 

Après avoir été longtemps sceptique sur l'intérêt d'un tel type de livre, voici ce qu'il faut aussi y voir (toute nouvelle technologie n'étant pas à mettre directement à la poubelle)...

 

- Un intérêt "moteur", de motricité. 

Le livre électronique a en effet l'avantage objectif d'être rigide, d'aider les enfants les plus jeunes à apprendre à tourner les pages (des pages qui ne se déchirent pas, ne se plient pas, ne s'abiment pas contrairement au format papier ou carton).

Les pages se tournent avec un peu de force mais le tour de main est vite pris, voilà un geste moteur à part, qui se teste et se recommence jusqu'à être acquis. 

 

- un intérêt narratif.

Le livre électronique a aussi le mérite de raconter une histoire par petits bouts : on peut avancer, revenir en arrière, revenir vingt fois sur le même détail de l'histoire sans se lasser. Car l'histoire  des livres électroniques est composée d'anecdotes isolées mais tenue par un thème directeur (la ferme, la forêt, les couleurs...). On peut donc (presque) commencer par n'importe quelle page : il y a une courte histoire à y trouver (souvent sur forme de chanson). 

 

- un intérêt langagier (voire linguistique)

Le livre électronique parle, (et d'ailleurs s'il parle français, il parle parfois aussi une autre langue. Certains livre sont bilingues). On associe ainsi immédiatement le mot français et le mot anglais (même si ce n'est pas encore très clair). 

Et en plus de parler, ce livre chante et fait de la musique. Bref c'est un orchestre complet (chose difficile à accomplir pour un parent même avec la meilleure volonté du monde). 

 

- un intérêt de durée 

Il lit, relit, re-re lit indéfiniment sans se fatiguer, la même histoire, sans changer d'intonation, sans lassitude (et j'avoue qu'après avoir lu 20 fois le même livre, l'enthousiasme du début s'émousse inaluctablement). Il est inusable, infatigable, et presque incassable (si, si !) C'est un des plus vieux livre de la bibliothèque et un des seuls qui a résisté aux manipulations parfois "sportives" des enfants.  Incroyable !

 

- un intérêt d'autonomie

Enfin et surtout, la raison pour laquelle peut-être certains parents et adultes se méfient du livre électronique pour les plus petits : le fait que l'histoire puisse se lire/s'écouter sans leur intervention. L'enfant peut parcourir seul un livre électronique, y passer cinq minutes ou cinq secondes selon sa capacité d'attention, selon son intérêt pour le livre puis pour tout autre chose. Le livre lit, raconte, chante et se débarrasse des lecteurs (adultes qui déchiffrent). 

 

Le livre électronique s'adresse aux lecteurs qui écoutent, qui touchent, manipulent, goûtent (parfois aussi le livre), regardent mais ne lisent pas. Bref, il s'adresse aux enfants qui n'ont pas la notion de lecture mais qui ont la notion de l'histoire, de l'anecdote, ou plus simplement des mots et des sons. 

 

Le livre électronique c'est finalement un peu la préhistoire du livre (malgré sa technicité évidente), pas la peine de lui en vouloir...les "vrais" livres viendront plus tard...

Les livres électroniques pour les tout petits, ou lire avec ses oreilles (pour ou contre) ?

Petit aperçu et tri des livres pour tous petits, à lire ou à fuir...